Posté le 11/01/2023 dans infos pratiques et actualités

Comment fonctionne la retraite carrière longue ?

Une loi d’août 2003 permet aux personnes ayant commencé à travailler jeune de cesser leur activité, avant l’âge de départ légal à la retraite sans minoration du montant perçu. Il s’agit du dispositif « carrières longues ». Ce dispositif devrait être maintenu dans le cadre de la réforme des retraites mais avec des aménagements.

Les conditions applicables actuellement pour bénéficier du dispositif carrières longues

Les conditions applicables au 1er janvier 2023 pour partir en retraite anticipée du fait d’une carrière longue sont les suivantes :

  • avoir commencé sa carrière professionnelle avant 20 ans,
  • avoir cotisé au minimum 5 trimestres avant la fin de l’année civile de ses 20 ans, un minimum réduit à 4 trimestres, pour les personnes nées au cours du dernier trimestre de l’année,
  • être âgé d’au moins 58 ans pour les personnes ayant commencé à travailler avant 16 ans ,
  • être âgé d’au moins 60 ans pour les personnes ayant commencé à travailler entre 16 et 20 ans,
  • avoir cotisé un nombre de trimestres suffisant.

Le nombre de trimestres de cotisation nécessaire pour partir en retraite anticipée

Le nombre de trimestres nécessaires dépend de l’année de naissance du futur retraité. Il est ainsi de :

  • 176 pour un départ à 58 ans ou de 168 pour un départ à 60 ans pour les personnes nées en 1961, 1962, 1963,
  • 177 pour un départ à 58 ans ou de 169 pour un départ à 60 ans pour les personnes nées en 1964, 1965, 1966,
  • 178 pour un départ à 58 ans ou de 170 pour un départ à 60 ans pour les personnes nées en 1967, 1968, 1969,
  • 179 pour un départ à 58 ans ou de 171 pour un départ à 60 ans pour les personnes nées en 1970, 1971, 1972,
  • 180 pour un départ à 58 ans ou de 172 pour un départ à 60 ans pour les personnes nées en 1973 et après.

Pour le calcul des trimestres sont pris en compte :

  • les majorations du compte professionnel de prévention (attribuées selon des critères de pénibilité),
  • le service national (4 trimestres maximum),
  • les périodes de chômage indemnisé (4 trimestres maximum),
  • les périodes de maladie ou maternité ou accident du travail (4 trimestres maximum),
  • les périodes pendant lesquelles la personne a touché une pension d’invalidité (2 trimestres maximum).

Comment demander une retraite anticipée ?

Au plus tôt 6 mois avant l’âge de départ possible, le futur retraité doit demander une attestation de situation vis-à-vis de la retraite anticipée à sa caisse régionale de retraite.

Une fois cette attestation reçue, le futur retraité peut demander la liquidation de sa pension sur le site Info retraite ou par courrier.

La réforme des retraites et les carrières longues

Le principal point de la réforme des retraites est un recul de l’âge légal de départ à la retraite, de 62 ans à 64 voire 65 ans. Cependant, le système des carrières longues va être maintenu mais avec des aménagements.

Deux sont envisagés : 4 ou 5 trimestres cotisés avant 18 ans pour partir à 60 ou 61 ans et 9 ou 10 trimestres cotisés avant 20 ans pour partir à 62 ou 63 ans.

L’âge de la retraite anticipée reculerait donc (comme pour la retraite « classique »). Ce recul s’accompagnerait, en plus, d’une augmentation du nombre de trimestres nécessaire.

La durée de cotisation minimale pourrait ainsi atteindre 43 ans. Or, le maintien de la possibilité de partir plus tôt pour les personnes ayant commencé à travailler jeune est un point d’attention des syndicats.

Il s’agit, en effet, pour eux d’une mesure de justice sociale, car l’espérance de vie d’un cadre à 62 ans est supérieure de 6,5 ans à celle d’un ouvrier.

test