Posté le 3/02/2022 dans infos pratiques et actualités

Comment bien choisir son plan d’épargne retraite en 3 points ?

PER : optez pour le meilleur !

La retraite vous paraît peut-être encore loin ? Entre réforme et changements de carrières, vous craigniez de perdre en niveau de vie. Le Plan d’Épargne Retraite Individuel (PERin) crée par la loi Pacte et disponible depuis le 1er octobre 2019 permet d’organiser sa retraite en prévoyant un complément de revenus à travers une fiscalité avantageuse. 

Se lancer dans un PER d’accord, mais lequel ? Y-a-t’il des pièges à éviter ? Des options à retenir ? Versements, conditions de déblocage, frais, etc. Le contrat de PER comprend des modalités et des options très variables. Comment bien choisir son plan d’épargne retraite en 3 points ? Nous vous aidons à y voir plus clair.

Point n°1 : Constitution du PER

Souscrire un PER implique d’effectuer des versements volontaires réguliers ou ponctuels (dits libres) avant son départ à la retraite. Il est essentiel de vérifier les modalités de constitution de votre épargne. En décidant de vous engager dans un PER, vous vous engagez à investir de l’argent dans votre retraite sur une période assez longue.

Il est toutefois difficile de prévoir ce que sera l’avenir et la vie est jalonnée d’évènements inattendus pouvant impacter votre faculté d’épargne. Optez pour un PER souple qui vous laisse libre de choisir les modalités des versements, sans contrainte.

Certains contrats prévoient un montant d’investissement de départ minimum. Vérifiez que le contrat est bien adapté à vos capacités d’épargne. Un autre point important est de vérifier les frais prélevés par l’organisme gestionnaire qui devront être le plus faible possible.

Certains contrats prévoient des frais à chaque versement, à chaque modulation de l’investissement ou en fonction de la performance. Effectuez une comparaison des PER ou prenez conseil auprès de votre courtier.

Point n°2 : Sortie du PER

Plusieurs options s’offrent à vous pour récupérer votre investissement lorsque vous atteignez l’âge de la retraite. Le contrat de PER doit vous proposer toutes les modalités de sortie. À la liquidation de vos droits à la retraite, votre épargne retraite devient disponible et peut être récupérée, au choix, sous forme de :

  • capital ;
  • capital fractionné ;
  • rente viagère classique (versée jusqu’à votre décès, calculée en fonction de votre âge et de votre investissement) ;
  • rente reversible (versée jusqu’à votre décès, puis tout ou partie à une personne désignée dans le contrat ;
  • rente avec annuités garanties (en choisissant la durée pendant laquelle vous souhaitez la percevoir) ;
  • rente par paliers croissants (augmentation les dernières années) ;
  • rente par paliers décroissants (diminution les dernières années) ;
  • rente avec option dépendance (augmentation en cas de perte d’autonomie partielle ou totale) ;
  • mixte capital et rente (versement d’une partie du capital, le reste en rente.

Vérifiez ces options à l’ouverture du contrat. Un point de vigilance est également à accorder à la table de mortalité retenue pour le calcul de l’espérance de vie à l’ouverture et à la sortie du contrat. Attention également, la fiscalité peut dépendre du mode de sortie que vous allez choisir.

Point n°3 : Gestion du PER

Le contrat PER doit proposer deux modes de gestion : la gestion libre et la gestion sous mandat. La gestion sous mandat, dite aussi gestion pilotée, signifie que votre assureur décide de la répartition du votre épargne sur des supports d’investissement. Il déterminera cette répartition en fonction de votre profil d’investisseur, ou profil de risque : prudent, équilibré, dynamique, offensif. Les placements proposés doivent correspondre au risque que vous êtes prêt à prendre.

Pour vous faire une idée de la performance de chaque assureur, une petite comparaison s’impose.

Opposée à la gestion sous mandat, la gestion libre vous permet d’arbitrer seul la répartition de votre épargne. Ce mode de gestion est adapté si vous avez une appétence pour les sujets financiers car vous devez pouvoir estimer le risque pris pour chaque investissement réalisé.

Le contrat doit proposer au moins un fonds en euros (capital garanti) et une centaine d’unités de compte (capital non garanti). Les fonds en euros opportunistes offrent de meilleurs rendements que les classiques. Les unités de comptes proposées devront comprendre des actions, des fonds d’investissements type SICAV, des ETF, des placements immobiliers type SCPI. Votre contrat peut également proposer des options de sécurisation des plus-values et un rééquilibrage automatique pour garder la répartition initiale de votre investissement.

Nous proposons les PER de plusieurs acteurs mondiaux du secteur de l’assurance tel quel CARDIF, AVIVA, GENERALI ou SWISSLIFE.  Pour obtenir votre étude personnalisée et sans engagement, contactez nous ou complétez le formulaire ci-dessus.